fbpx
Parler anglais avec confiance

Nos conseils pour parler anglais avec confiance, aisance et panache !

Publié le : Modifié le :

Parler anglais avec confiance n’est pas forcément une question de niveau. Certains apprenants avancés perdent tous leurs moyens au moment de prendre la parole en anglais, tandis que certains débutants ne ressentent aucune honte à parler de manière très approximative avec un natif.

 

C’est une bonne nouvelle, car cela signifie que vous pouvez dès maintenant parler anglais sans stresser ! Peu importe votre niveau, l’étendue de votre vocabulaire ou la ténacité de votre accent français.

 

Il existe certaines actions que vous pouvez mettre en place et qui auront un impact très rapidement, indépendamment de votre niveau de maitrise actuel.

 

En voici quelques-unes.

15 conseils pour celles et ceux qui veulent parler anglais avec confiance

L’unique prérequis dont vous avez besoin pour que ces petites astuces fonctionnent est de vous défaire de l’idée que seules les personnes ayant un excellent niveau peuvent parler anglais avec confiance.

 

C’est tout à fait faux, ne commettez surtout pas l’erreur d’attendre d’avoir un certain niveau de maitrise pour oser parler en anglais. N’oubliez jamais qu’une langue s’apprend en parlant.

#1. Soyez fier de vous

S’exprimer sans les mots et les expressions dans lesquels on a baigné toute sa vie demande beaucoup de courage. Tout comme communiquer avec une personne issue d’une autre culture, d’un autre environnement est loin d’être anodin. En somme, parler une langue étrangère revient à sortir de sa zone de confort. Chose que très peu de personnes osent faire… Alors, soyez fière de vous !

 

Ce, à plus forte raison si : vous êtes d’un âge avancé, si les cours d’anglais n’ont jamais été votre tasse de thé, et si vous n’avez pas forcément de facilités pour les langues.

 

Lorsque vous entamez une discussion avec un anglophone, dites-vous bien que rien que le fait de vous retrouver dans cette situation est une victoire en soi. Même si vous n’apportez pas grand-chose à la conversation, même si vous ne comprenez pas tout. Vous, francophone, faites l’effort de communiquer dans la langue natale de votre interlocuteur. Vous avez de quoi être fier.

parler anglais avec confiance

#2. Dédramatisez la situation

Parler dans une langue étrangère demande du courage, oui. Mais attention toutefois à ne pas prendre cela trop au sérieux, surtout si vous êtes de nature anxieuse…

 

Faites un petit bilan objectif de toutes les choses qui vous empêchent de parler anglais avec confiance. Demandez-vous quelles sont vos peurs, quelles sont les situations que vous redoutez par-dessus tout.

 

Avez-vous peur d’avoir l’air un peu bête parce que vous ne comprenez pas quelque chose ? Personne n’aime se sentir inférieur, mais honnêtement, est-ce si grave que cela ? Et puis, parler dans votre langue natale ne vous met de toute façon pas à l’abri de dire une bêtise, ou d’être la proie d’un quiproquo.

 

Posez-vous aussi cette question : que pensez-vous des anglophones qui font l’effort de parler français ? Êtes-vous aussi dur avec eux que vous l’êtes avec vous-même ?

#3. N’ayez pas honte de votre accent frenchy

L’un des gros complexes des Français, c’est … leur accent, bien sûr. Et pourtant, c’est aussi ce qui fait tout notre charme ! Vous le savez, les anglophones (et tout le monde) adorent l’accent français. Ils le trouvent sexy, romantique, exotique … Bref, vous n’avez aucune raison valable de vouloir l’enterrer.

 

Toutefois, si votre prononciation vous empêche de parler anglais avec confiance parce que vous avez la sensation que l’on ne vous comprend pas, alors sachez qu’il existe plein de petites astuces pour améliorer son anglais à l’oral. On vous en donne d’ailleurs quelques-unes un peu plus loin dans cet article.

 

Vous ne tromperez sans doute jamais votre interlocuteur sur votre nationalité, car l’accent français a la particularité d’être …. Très tenace. Cependant, sachez qu’un accent frenchy est tout à fait compatible avec une bonne prononciation. Et que c’est un combo idéal.

#4. Échangez dans un cadre décontracté

Pour parler anglais avec confiance, vous le savez, il va d’abord falloir parler sans avoir confiance du tout. Eh oui, la confiance en soi se construit progressivement, que voulez-vous…

 

Du coup, plutôt que de vous lancer à l’assaut d’un entretien d’embauche en anglais ou d’une conférence face à un public international, pourquoi ne pas d’abord essayer dans une situation plus … friendly ?

 

Vous pouvez par exemple rejoindre un groupe d’apprenants, des francophones qui, comme vous, souhaitent apprendre à parler anglais. Si vous faites l’effort de ne pas repasser au français à la moindre difficulté, cet exercice pourrait vous être très bénéfique.

 

Une autre stratégie consiste à profiter d’un contexte festif et jovial pour parler anglais de manière plus décontractée. Loin de nous l’idée de vous inciter à consommer de l’alcool (c’est mauvais pour la santé, dangereux au volant), mais il faut reconnaître que chez certaines personnes, une quantité raisonnable suffit à faire tomber les barrières psychologiques qui les empêchent de profiter d’une conversation en anglais.

#5. Fixez-vous des objectifs

Comme nous le disions un peu plus tôt, s’exprimer dans une langue étrangère revient à sortir de sa zone de confort. Et même si l’on est de nature aventurière et spontanée, ce n’est pas forcément inné. Il faut parfois (souvent) se forcer un peu.

 

Pour cela, il existe plusieurs méthodes, mais une qui fonctionne plutôt bien consiste à se fixer des objectifs. Ou plutôt : des « mini-objectifs », car les objectifs du genre « parler anglais comme un natif d’ici la fin du mois » ne fonctionnent … jamais.

 

L’astuce est de découper votre objectif principal en sous-objectifs. Vous souhaitez parler anglais avec confiance. Bien. Imaginons quelques « mini-objectifs » :

Bien sûr, la difficulté de vos mini-objectifs varie en fonction de votre niveau initial, mais vous aurez compris l’idée : il s’agit de se challenger progressivement.

#6. Restez motivés

Vouloir parler anglais avec confiance est un beau challenge, d’autant plus qu’il est pratiquement impossible de le réaliser complètement… Ce que l’on veut dire par là, c’est que vous pourrez toujours vous améliorer et que vous aurez toujours à redire sur la façon dont vous vous exprimez. On ne termine jamais d’apprendre une langue …

 

Sachant cela, au cours de ce long processus, vous traverserez très probablement des périodes de doutes et des moments où vous aurez l’impression de ne pas progresser.

 

C’est pourquoi il est important de mettre en place une stratégie « anti perte de motivation » dès le début.

 

Encore une fois, il existe plusieurs techniques. Certain(e)s d’entre vous trouveront peut-être un peu d’inspiration dans notre article : 25 citations en anglais pour booster la motivation.

motivation apprendre l'anglais

Pour les autres, le simple fait de mesurer l’ampleur du chemin parcouru peut s’avérer un excellent levier de motivation.

 

Pour cela, vous pouvez par exemple vous enregistrer de manière périodique. Ce n’est pas très agréable d’entendre sa propre voix, mais vous pourrez mesurer vos progrès. Le fait de tenir un journal de bord peut également servir.

#7. Pensez en anglais

La plupart des apprenants perdent leurs moyens au moment de s’exprimer en anglais parce qu’ils ont le (mauvais) réflexe de traduire mentalement ce qu’ils souhaitent dire. S’il est normal de passer par cette étape intermédiaire lorsque l’on débute, il faut toutefois se garder d’en faire une habitude !

 

La traduction mot à mot, calquée sur le français n’est jamais très authentique. Mais au-delà de cela, le fait de traduire selon un schéma préétabli vous empêche de penser de manière originale. Il existe en effet très souvent des dizaines de façons de dire la même chose. Et si l’on reste bloqué sur une seule structure de phrase, ou sur un mot en particulier, il devient difficile de voir les neuf autres alternatives.

 

C’est pour cela qu’il est important de vous habituer à penser directement en anglais, sans passer par le français.

 

Cela revient à habituer votre cerveau à switcher en mode english lorsque vous parlez anglais. Vous verrez que lorsque vous pourrez faire ce changement de prisme, parler anglais avec confiance sera bien plus facile, car vous aurez moins tendance à chercher vos mots.

 

Question subsidiaire : comment faire pour penser en anglais ?

 

Eh bien, comme toujours, c’est une question d’entrainement. Déterminez des moments précis pendant lesquels vous parlerez seul(e) (à voix haute ou non) en anglais. Profitez par exemple des embouteillages, d’une tâche ménagère ou de vos trajets en transports en commun. Faites des petits exercices simples comme décrire votre environnement, planifier votre semaine, vous remémorer le jour passé, etc.

#8. Écoutez de l’anglais, tous les jours

Si vous faites partie de celles et ceux qui ont du mal à comprendre un film en anglais VO, alors l’idée de discuter avec un anglophone peut sembler hors de portée. Toutefois, et vous commencez sans doute à le comprendre : tout est question d’entraînement.

 

Le cerveau est très malléable, il suffit de l’habituer progressivement et de manière continue pour qu’un son, ou un débit de prononciation devienne naturel. Et ce, quel que soit votre âge, même s’il est évident que les plus jeunes ont quelques facilités.

 

Lorsque l’on n’est pas habitué à une langue étrangère, le cerveau a du mal à identifier les mots d’une phrase. Cela, même si tous les mots sont parfaitement connus. Ne vous est-il jamais arrivé d’avoir l’impression qu’il n’y a aucun « espace » entre les mots prononcés par un anglophone ? C’est normal, car notre oreille n’est habituée ni au débit ni à cette phonologie.

 

C’est pour cela que nous vous recommandons vivement de prendre l’habitude d’écouter autant que possible de l’anglais. Radio anglaise, podcasts, ou séries anglophones en version originale, peu importe. L’important, c’est d’habituer votre oreille au doux son de la langue anglaise.

#9. Chantez en anglais

Jusqu’ici, tout allait bien, mais avec ce conseil, vous voici perplexe. Comment chanter pourrait-il vous aider à vaincre le stress de parler en anglais ?

 

Eh bien figurez-vous que c’est un excellent moyen d’améliorer votre prononciation. Eh oui, parce qu’on le sait bien : on aura beau vous dire que votre accent français est charmant, vous ne pensez qu’à une seule chose, comment vous en débarrasser !

 

Si tel est votre désir, ainsi soit-il.

 

Ceci dit, si vous n’êtes pas spécialement fan de karaoké, rassurez-vous il existe d’autres moyens. Vous pouvez par exemple apprendre les bases de l’alphabet phonétique international et vous habituer à prononcer à voix haute chaque nouveau mot appris. Il existe également des dictionnaires en ligne avec enregistrement audio inclus. N’ayez pas peur de répéter jusqu’à reproduire la prononciation !

#10. Écrivez en anglais

Eh oui, écrire peut vous aider à parler anglais avec confiance. Mais écrire … quoi ?

 

Tout ! Vos listes de course, votre journal intime, les commentaires que vous postez sur les réseaux sociaux … Et si cela ne suffit pas, essayez l’écriture intuitive en anglais. En quoi ça consiste ? C’est simple : prenez une feuille et un stylo (ou le clavier de votre ordinateur et un document vierge) et écrivez tout ce qui vous passe par la tête en anglais, sans trop réfléchir au vocabulaire ou à la syntaxe.

 

C’est un excellent exercice pour stimuler votre spontanéité ! Vous verrez qu’au fur et à mesure vous écrirez toujours plus, et que vous aurez de moins en moins besoin de réfléchir. Cela se traduira tôt ou tard à l’oral.

#11. Faites un peu de grammaire !

Certains apprenants ont du mal à s’exprimer en anglais par manque de connaissances en grammaire. En réalité, à moins que votre interlocuteur soit particulièrement apathique, on ne tiendra pas vraiment compte de vos fautes de grammaire. Certains vous corrigeront dans le but de vous aider à progresser, tandis que d’autres feront fit de vos lacunes.

 

Il n’y a donc pas mort d’homme si vous ne connaissez pas parfaitement la liste de vos verbes irréguliers. Comme chacun le sait, c’est en se trompant que l’on apprend.

 

Toutefois, si réellement la peur de mal conjuguer vos verbes vous empêche de prendre part à une conversation, alors prenez le taureau par les cornes et révisez régulièrement les bases de la grammaire et de la conjugaison anglaise.

 

Il existe plein d’applications gratuites pour apprendre l’anglais qui vous proposent des exercices ludiques et éducatifs. 

#12. Ayez quelques phrases « bouée de secours » en tête

Puisque nous parlions de prendre le taureau par les cornes… Si vous craignez de ne pas comprendre votre interlocuteur, ou de dire une bêtise, pourquoi ne pas anticiper le problème et apprendre quelques phrases qui vous sauveront d’une situation gênante ?

En voici quelques-unes qui pourraient vous être de grande utilité :

Bref, comme vous l’aurez compris, il s’agit de savoir comment demander à quelqu’un de reformuler, répéter ou de confirmer que l’on a bien saisi ce qui a été dit.

#13. Apprenez à combler les blancs de manière naturelle

Quoi de plus gênant que les « blancs » provoqués par un trou de mémoire ou le stress ? Même en français, ces petits moments de solitude ne sont pas toujours faciles à gérer… Et forcément, en anglais, le malaise n’est que plus évident !

 

Du coup, même raisonnement que précédemment : mieux vaut prévenir que guérir. Il existe en effet quelques petites astuces pour survivre aux moments de flottement auxquels vous serez peut-être confronté.

 

Comme en français, les onomatopées peuvent combler les longues secondes dont vous avez besoin pour trouver vos mots : « umm » ou « emm » plutôt que le traditionnel et typique « euhh ».

 

Mais vous pouvez également dire :

Dites-vous bien que même les anglophones cherchent parfois leurs mots ou sont pris de cours. Observez-les et copiez la façon dont ils gèrent cette situation. Et surtout, prenez conscience que ce n’est pas grave si vous n’êtes pas aussi spontané(e) qu’en français. Cela viendra, et attendant, vous connaissez quelques expressions typiques pour sauver la mise !

#14. Ne sous-estimez pas le langage non-verbal

L’importance du langage non-verbal (ton, posture, gestes, expression, vêtements portés, etc.) n’est plus à démontrer, et il serait dommage de ne pas vous en servir à bon escient.

 

Il est tout à fait normal de concentrer vos efforts sur ce qui est dit. Comme nous le disions un peu plus tôt, notre oreille de francophone n’est pas forcément très réceptive à la musicalité de la langue anglaise. Toutefois, il serait dommage d’ignorer complètement les gestes, l’expression du visage ou encore le ton de votre interlocuteur, car ce sont également de précieux indices de compréhension.

 

Ne vous confinez pas à la signification des mots. Soyez observateur, vous verrez que vous serez capable de vous monter empathique et réceptif, même sans comprendre ce que l’on vous dit.

 

De la même manière, lorsque vous parlez, essayez de ne pas laisser le stress l’emporter ! Une voix tremblante, des gestes maladroits et une posture introvertie affecteront la compréhension de votre interlocuteur, même si vous-vous exprimez dans un parfait anglais !

#15. Prenez des cours orientés communication en anglais

Si tous ces conseils vous semblent merveilleux, mais que vous savez d’avance que vous aurez du mal à les appliquer tout(e) seul(e), sachez que l’équipe de SpeakUp English Coaching serait ravie de vous aider à parler anglais avec confiance.

 

Eh oui, car c’est notre spécialité ! Depuis des années, nous aidons les francophones à gagner confiance en eux pour qu’ils puissent s’exprimer en anglais sans stresser, de manière naturelle et authentique.

 

Pour cela, notre enseignement se base sur les grands fondamentaux du coaching. C’est-à-dire que nous considérons que plus qu’un cours d’anglais, c’est d’un accompagnement personnalisé dont vous avez besoin. Ainsi, nos professeurs sont aussi des coachs, des professionnels qui sauront cibler vos lacunes pour vous aider à progresser rapidement.

 

Si la curiosité vous a piqué, n’hésitez pas à cliquer sur le lien ci-dessous. Vous serez redirigé vers la description de notre formation. Sinon, vous pouvez aussi nous contacter et poser vos questions.

 

LES AUTRES ARTICLES

Obtenez notre e-book GRATUIT !

Commencez votre entrainement aujourd'hui

Préparez votre entretien d’embauche en anglais dans les meilleures conditions avec notre e-book GRATUIT vous prodiguant tous les conseils pour réussir votre entrevue !

Pour recevoir notre e-book dans votre boite mail :

Obtenez notre e-book GRATUIT !

Commencez votre entrainement aujourd'hui

Préparez votre entretien d’embauche en anglais dans les meilleures conditions avec notre e-book GRATUIT vous prodiguant tous les conseils pour réussir votre entrevue !

Pour recevoir notre e-book dans votre boite mail :