fbpx

Méthodes et conseils pour apprendre l’anglais professionnel vite et bien

Publié le : Modifié le :

L’anglais professionnel, ou l’anglais des affaires, occupe une bonne partie de l’emploi du temps des écoles de commerce et d’ingénieurs. Tous les nouveaux diplômés affichent d’ailleurs d’excellents résultats au TOEIC ou au TOEFL, et la plupart sont garants d’une première expérience pro à l’étranger.

Pour qui n’a pas suivi de cursus orienté vers l’international, ou a été le témoin d’une mondialisation aujourd’hui plus qu’évidente, apprendre l’anglais professionnel est un véritable défi…

En business, parler anglais est indispensable

Est-ce vraiment la peine de le dire ? Tout le monde le sait, l’Anglais est LA langue la plus parlée au monde dans le domaine des affaires. Et ce, quel que soit le secteur d’activité : industrie lourde, médicale, alimentaire, automobile, etc.

Et puis, cette ouverture ne concerne pas uniquement le Sales Department. Les pôles de Logistique, des Achats et Recherche et Développement ont également le regard tourné vers l’extérieur de l’hexagone.

Bref. Quels que soient votre domaine d’activité et votre métier, apprendre l’anglais professionnel est forcément sur votre check-list. Que vous ayez l’ambition d’évoluer au sein de votre entreprise, ou ne serait-ce que pour trouver du travail…

Pour certaines entreprises, la maîtrise parfaite de l’anglais est un critère d’entrée excluant. Et parfois, on ne demande pas de parler une, mais deux langues étrangères. Exigences auxquelles les nouveaux diplômés sont préparés…

Mais pour tous ceux de la « vieille école », que reste-t-il ?

Fort heureusement, il n’est jamais trop tard. Ni pour améliorer son niveau d’anglais ni même pour tout reprendre depuis le début.

Apprendre l’anglais des affaires, une affaire de pro !

L’Anglais n’est définitivement pas le point fort des Français. À la question « Do you speak English ? » nous sommes nombreux à répondre par un timide « a little bit » tout en pensant à nos cours d’anglais du lycée…

Pourtant, l’anglais professionnel est bien particulier, et se distingue de l’anglais scolaire à bien des égards.

  • Tout d’abord et tout naturellement, il s’agit d’apprendre un vocabulaire bien spécifique. Même s’il est toujours utile de connaître des expressions de la vie quotidienne pour alimenter une conversation informelle, l’anglais professionnel se concentre davantage sur le lexique du domaine des affaires.
  • Ensuite, les mises en situation étudiées ne sont bien évidemment pas les mêmes. En anglais des affaires, on n’apprend pas à parler de la pluie et du beau temps. On apprend plutôt comment réussir un entretien en anglais, ou comment gérer un client mécontent.
  • Et de la singularité des mises en situation étudiées découle la place centrale de l’oral ! Pour un professionnel, il est extrêmement important d’acquérir une certaine aisance pour que la communication soit spontanée, claire et précise. Bien entendu, l’écrit n’est pas pour autant mis de côté, il faut par exemple savoir rédiger un mail professionnel. Mais ce n’est pas l’axe d’apprentissage principal.
  • Enfin, dernière particularité inhérente à l’anglais des affaires, et pas des moindres, la notion de médiation interculturelle. Un Britannique n’a pas la même culture, ni les mêmes codes qu’un Américain, ou qu’un Chinois. L’anglais des affaires s’attache donc également à étudier, comprendre et maitriser les techniques de communication en fonction de l’interlocuteur.

Comment apprendre l’anglais professionnel ? Les bonnes méthodes

Suivre une formation en ligne

Parce que l’anglais professionnel n’a finalement pas grand-chose à voir avec l’anglais scolaire, son apprentissage est fondamentalement différent lui aussi. Et puis, les apprenants n’ont pas les mêmes contraintes non plus ! Principalement en termes de temps et d’organisation.

En effet, se déplacer jusqu’à un centre formation plusieurs fois par semaine n’est pas toujours possible. Ces mêmes organismes l’ont bien compris, et c’est pour cela que la plupart d’entre eux proposent aussi une version online.

Chez Speakup English Coaching, nous proposons également une formation d’anglais des affaires en ligne. Mais notre méthode s’apparente davantage à un « coaching en business english ». C’est-à-dire que nos élèves sont suivis par un coach anglophone particulier, et ensemble ils élaborent un programme d’apprentissage sur-mesure.

Nous n’allons pas nous attarder davantage sur le sujet, car ce n’est pas le but de cet article, en revanche, nous vous invitons à consulter nos pages dédiées concernant nos sessions de coaching si vous souhaitez en savoir plus.

Revenons à nos moutons. Apprendre l’anglais professionnel via une formation en ligne est sans doute la stratégie la plus adaptée, et pas seulement pour une question d’organisation.

  • Il existe de nombreux dispositifs de financement qui permettent aux professionnels de se former gratuitement. Par exemple, le CPF est proposé à tous les actifs qui peuvent ainsi se former pendant ou en dehors de leurs heures de travail.
  • Ces organismes peuvent vous préparer efficacement au passage du TOEIC ou de toute autre certification d’anglais des affaires, ce qui vous permet d’avoir un vrai plus sur votre CV à la fin de la formation.

Profiter des ressources du web

À l’ère d’internet, les autodidactes sont comme des poissons dans l’eau ! Et si vous faites partie de ceux qui aiment fouiner le web, sachez que vous trouverez très facilement de nombreuses ressources, gratuites qui plus est.

  • Sur Youtube par exemple, vous trouverez des centaines et des centaines de vidéos où sont expliqués des points de grammaire et de conjugaison ardus de manière simple et ludique.
  • Les sites web comme le nôtre, spécialisés dans l’apprentissage de l’anglais des affaires, publient régulièrement des articles pédagogiques sur le sujet. Et la plupart du temps, vous avez même la possibilité de recevoir une newsletter.
  • Sur les réseaux sociaux aussi, vous trouverez des supports de cours et plein de ressources utiles.
  • Il existe aussi des podcasts, que vous pouvez par exemple écouter pendant vos trajets quotidiens pour apprendre l’anglais en conduisant !

L’avantage de toutes ces astuces gratuites pour apprendre l’anglais professionnel, c’est que vous pouvez pratiquer quotidiennement. Car, le secret de tout apprentissage, c’est la régularité.

Toutefois, le risque de la méthode autodidacte est de « partir dans tous les sens », de mal cibler votre vrai besoin et du coup, de perdre du temps sans obtenir les résultats espérés…

Partir en voyage

Dernière méthode pour apprendre l’anglais professionnel… Se jeter à l’eau. Comme nous le disions un peu plus tôt, l’expression orale est particulièrement importante, pour ne pas dire que c’est LE plus important.

Et la meilleure façon de parler une langue, c’est de pratiquer, tout simplement. Pratiquer, vraiment. Pas en regardant des films en anglais ni en écoutant de la musique anglophone. Cela vous aide à peaufiner votre oreille, voire même à apprendre quelques expressions idiomatiques en anglais. Mais ce n’est pas comme ça que vous apprendrez à parler anglais de manière fluide et spontanée.

Ce dont vous avez besoin, c’est de parler avec un natif et de vous imprégner de la langue au quotidien. Pour cela, il n’y a rien de mieux qu’un voyage, si possible en solitaire, car autrement vous risquez d’être tenté de parler français avec votre partenaire de voyage et ce serait très contre-productif !

LES AUTRES ARTICLES

Obtenez notre e-book GRATUIT !

Préparez votre entretien d'embauche en anglais dans les meilleures conditions avec notre e-book GRATUIT vous prodiguant tous les conseils pour réussir votre entrevue !

Commencez votre entrainement aujourd'hui