fbpx

Les pièges du TOEIC : les connaître pour pouvoir les éviter !

Publié le : Modifié le :

Le TOEIC est un examen de renommée mondiale qui vous permettra de faire valoir vos capacités en anglais des affaires. Pour cela, généralement le score minimal visé est 789, ce qui correspond au niveau B2. Pour décrocher le niveau C1, alors il faudra pratiquement faire un sans-faute, avec 945 points sur un total de 990.

Quoi qu’il en soit, l’objectif est d’engranger le plus de points possible. Il est donc impératif d’éviter les erreurs « bêtes et méchantes » que l’on commet tous en situation de stress.

Voici pourquoi, aujourd’hui, nous faisons le point sur les pièges du TOEIC et sur leurs solutions respectives.

Les 5 pièges du TOEIC qui peuvent vous coûter un bon score !

1# Une mauvaise gestion du temps

Répondre trop vite ou pas assez, voici l’une des principales craintes du candidat. S’il ne faut pas se précipiter sans réfléchir, il peut être pénalisant d’accorder trop de temps à certaines questions.

Fort bien, mais quelles sont-elles, ces questions qui peuvent vous faire perdre du temps inutilement ?

Tout d’abord, pour ce qui est de la partie Listening, c’est simple, vous n’avez pas réellement le choix puisque les extraits sonores sont diffusés une seule fois, les uns après les autres. Autrement dit, vous écoutez l’extrait, vous répondez du tac-o-tac. Et si vous ne savez pas, ce n’est pas grave, répondez au hasard et passer à la question suivante.

Le piège ici est de rester bloqué sur une question, car pendant que vous hésitez, la bande sonore continue de filer. Donc, préparez-vous mentalement à la possibilité de devoir faire l’impasse sur certaines questions au profit des suivantes. Pour rappel, la grille d’évaluation du TOEIC ne prévoit pas de ponctuation négative. (Et ce n’est certainement pas un hasard !)

Pour ce qui est de la partie Reading, vous êtes libre de traiter les exercices dans l’ordre que vous souhaitez. Ne vous y trompez pas, ceci est clairement l’un des pièges du TOEIC.

La compréhension écrite est évaluée grâce à trois exercices, qu’il faudra traiter en 75 minutes.

  • Phrases à trous
  • Texte à trous
  • Compréhension de texte

Dans le dernier exercice, vous devrez lire, comprendre et analyser des passages plus ou moins longs. C’est la partie qui vous demandera le plus d’attention. Nous vous conseillons donc de traiter rapidement les deux premiers exercices, pour ainsi avoir le temps de vous concentrer sur le dernier.

Ne passez pas plus de 30 secondes par question des exercices à trous. Lisez bien la question et les propositions et suivez votre première intuition.

2# Une question mal comprise

Piège qui découle directement de la peur de mal gérer son temps : la question mal interprétée. Typiquement, on vous demande « pourquoi » et vous répondez « comment ».

Voici le type d’erreur « bête et méchante » dont nous parlions en début d’article. Et cela arrive bien plus souvent qu’on ne croit. N’oubliez pas que vous serez sans doute stressé, pressé et plein de doutes. Dans ces conditions, un « Why » peut facilement être lu « Who » …

Quoi qu’il en soit, repérer le sens de la question vous aidera à cibler la bonne réponse. Et le sens de la question, eh bien il se trouve dès le premier mot !

Le plus souvent, il s’agira d’une question type « -wh » : who, why, when, what, whose, which et how. Mais il peut aussi s’agir d’une question fermée, laquelle commencera en général par un modal.

3# Les verbes à particules

Que ce soit à l’oral ou à l’écrit, les verbes à particules, que l’on appelle aussi « phrasal verbs », sont source de confusion et peuvent facilement vous induire en erreur.

En effet, selon la particule, le sens du verbe (et donc de la phrase entière) change radicalement. Sans parler du fait que la traduction du verbe à particule n’est pas toujours évidente. Et même parfois un peu alambiquée.

Quoi qu’il en soit, c’est l’un des pièges que l’on retrouve systématiquement au TOEIC. Que ce soit dans les enregistrements audio, dans les textes ou dans les questions.

Donc, un bon conseil, révisez les phrasal verbs les plus couramment utilisés en anglais !

4# Les questions type « word family »

L’une des astuces pour éviter de tomber dans l’un des pièges du TOEIC est de connaître les questions types.

Et l’un des exercices redoutés qui revient systématiquement dans l’épreuve Reading du TOEIC concerne les questions types « word family »

Qu’est-ce que c’est ?

Typiquement, les quatre réponses possibles se ressemblent énormément. Ce sont généralement quatre mots partageant la même racine, déclinés selon plusieurs formes grammaticales. Par exemple : manager, managed, managing, manage.

Pour éviter de tomber dans ce genre de piège, et bien il n’y pas de secret, il faut faire des exercices, encore, encore et encore.

5# La double négation

Enfin, dernier piège que vous rencontrerez sans doute pendant l’examen du TOEIC, les fameuses doubles négations.

I can’t get no satisfaction est sans aucun doute la plus célèbre des doubles négations. Son sens ? Eh bien, comme en maths « moins moins donne plus », I can’t get no satitisfaction donne I can get satisfaction.

La double négation, ou : pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué.

Mais, maintenant que vous le savez, il n’y a aucune raison pour que vous tombiez dans le piège !

Nos 3 conseils pour réussir votre test du TOEIC

1# Passez un (et même plusieurs) test blanc

Vous savez sans doute parfaitement ce qu’est le TOEIC, mais avez-vous bien son déroulement en tête ?

Le meilleur remède contre le stress est la sensation de contrôle. Si vous savez exactement ce à quoi vous attendre, vous serez beaucoup moins empreint au doute. Et puis, comme nous le disions un peu plus tôt, l’un des principaux pièges du TOEIC est la mauvaise gestion du temps.

Le TOEIC se déroule toujours de la même manière, il serait donc dommage d’ignorer ce conseil ! Donc, pour vous préparer correctement au TOEIC, passez un ou plusieurs tests blancs.

2# Habituez votre ouïe au quotidien

Étant donné que toute une partie de l’examen du TOEIC concerne la compréhension orale, il peut être judicieux de parfaire votre oreille.

Pour cela, il existe plein de façons, simples à mettre en place et gratuites qui plus est ! En voici quelques-unes :

 

3# Lisez en anglais !

La clé pour ne pas perdre de temps inutilement pendant l’épreuve du TOEIC ? Lire vite et bien. Tout simplement !

Et pour cela, il n’y a pas de mystère, il faut lire lire lire … Encore et encore.

L’idéal serait de lire des journaux de la presse anglaise. De cette manière, vous faites le plein de vocabulaire utile. Ceci dit, si vous avez envie de vous détendre, vous pouvez aussi jeter un œil à notre sélection des meilleures BD à lire en anglais.

Allez, sur ce, on vous souhaite bonne change, et on croise les doigts !

LES AUTRES ARTICLES

Obtenez notre e-book GRATUIT !

Préparez votre entretien d'embauche en anglais dans les meilleures conditions avec notre e-book GRATUIT vous prodiguant tous les conseils pour réussir votre entrevue !

Commencez votre entrainement aujourd'hui