fbpx

TOEIC et TOEFL : connaître leurs différences pour bien choisir !

Publié le :

Pour faire valoir vos compétences linguistiques auprès d’un établissement d’enseignement supérieur ou d’une entreprise, il existe plusieurs certifications. Les plus connues sont proposées par un organisme américain, l’ETS (Edutional Testing Service) : le TOEIC et le TOEFL.

Parfois confondus, ces deux tests d’anglais sont pourtant fondamentalement différents puisqu’ils servent des objectifs bien distincts. Si vous hésitez entre le TOEIC et le TOEFL, il est donc important de bien comprendre leur différence.

Différence TOEIC/TOEFL : définition et signification

Le TOEIC : Test Of English International Communication

Créé en 1979, le TOEIC s’adresse à tous les professionnels désireux d’orienter leur carrière vers l’international. En effet, son principal objectif est d’évaluer les compétences linguistiques en anglais des affaires.

Il est bien entendu reconnu par des milliers d’établissements et entreprises de par le monde. Dans certains cas, il s’agit même d’un prérequis obligatoire. D’ailleurs, pas moins de 6 millions de candidats passent le TOEIC chaque année.

Le TOEFL : Test Of English as a Foreign Language

Tandis que le TOEIC se focalise sur l’anglais des affaires, le TOEFL est davantage académique. Il s’agit en effet d’évaluer la maitrise de la langue dans un contexte universitaire.

Bien que les entreprises puissent considérer cette certification comme un atout, ce sont donc plutôt les universités que l’on vise généralement avec le TOEFL. D’ailleurs, certaines d’entre elles seront particulièrement regardantes sur le nombre de points obtenus avant d’accepter un élève dont la langue maternelle n’est pas l’anglais.

Le TOEIC et le TOEFL : quelques points communs…

Vous l’aurez compris, la principale différence entre le TOEIC et le TOEFL, c’est que le premier vise le monde de l’entreprise, tandis que le second s’adresse davantage aux étudiants. Pour autant, ces deux tests sont forts de quelques similitudes.

Comme nous le disions, le TOEIC et le TOEFL ont tous deux été créés par l’ETS. À titre informatif, le TOEFL a vu le jour plus de 15 ans avant le TOEIC, en 1964. Le TOEFL, comme le TOEIC ont tous les deux fait l’objet d’une actualisation dans le but de rester pertinents par rapport aux thèmes abordés.

Autre similitude qui peut être intéressante à connaître : le TOEFL et le TOEIC sont tous les deux valables pendant 2 ans. En effet, l’organisme d’évaluation considère qu’au bout de 2 ans, le niveau d’expression et de compréhension d’une langue peut soit se détériorer, soit s’améliorer, ce qui rend le résultat au test obsolète.

Et puis, comme vous le savez, ces deux examens d’anglais sont payants. L’inscription au TOEFL coûte 255 $ €), elle est généralement comprise dans les frais de scolarité de la plupart des écoles de commerce ou d’ingénieurs. Quant au TOEIC, il est moins cher, il coûte 131 € et vous pouvez obtenir son financement via votre CPF (Compte Pour la Formation)

Mais le principal point commun entre ces deux tests concerne sans doute leur niveau de difficulté. Le TOEIC, comme le TOEFL exige en effet une préparation appropriée.

TOEIC et TOEFL : 2 examens d’anglais, plusieurs différences

Le test du TOEIC : Listening and Reading

On parle souvent par abus de langage du TOEIC au singulier. En réalité, il en existe quatre, selon les compétences et le déroulement de l’évaluation. Le test le plus concouru s’applique à juger de la compréhension orale et écrite du candidat, il s’agit du TOEIC Listening and Reading.

L’épreuve dure 2 heures, elle est séparée selon deux modules :

  • La compréhension orale comprend 100 questions réparties en 4 exercices permettant d’évaluer différents degrés de compréhension : dialogues, exposés, descriptions, etc. Le candidat écoute un audio qui ne sera diffusé qu’une seule fois et répond dans la foulée.
  • La compréhension écrite est également évaluée par 100 questions réparties elles-mêmes selon 4 exercices. Le candidat sera jugé sur sa capacité à comprendre un texte à caractère technique.

Étant donnée la connotation professionnelle du TOEIC, les thèmes abordés sont inhérents au monde de l’entreprise et concernent différents secteurs d’activité. Ce n’est bien entendu pas le niveau d’expertise du candidat qui est noté, mais bel et bien sa capacité à appréhender une communication professionnelle, quel que soit son contexte et son enjeu.

Les deux épreuves sont notées sur 495 points. Le score maximum que l’on peut obtenir au TOEIC est donc de 990, tandis que le minimum est de 10, étant donné que les mauvaises réponses ne sont pas sanctionnées.

À titre informatif, un score de 785 points au TOEIC est l’équivalent d’un niveau B2, ce qui permet déjà de faire valoir vos capacités.

Le test du TOEFL : IBT

Le TOEFL a été décliné selon 3 variantes, il existe en effet une version papier (PBT, Paper-Based TOEFL), une version ordinateur (CBT, Computer-Based TOEFL) et enfin une version internet (IBT, Internet-Based TOEFL).

La version ordinateur a été abandonnée en 2006, la version papier est sur le point de devenir obsolète. On comprend donc aisément pourquoi l’IBT est le plus concouru. L’épreuve dure 4 heures en tout. Voici donc une première différence notable entre le TOEIC et le TOEFL. Ce temps est réparti selon quatre exercices, enchaînés l’un à la suite de l’autre :

  • Le candidat commence avec la partie compréhension écrite (reading). Concrètement, il s’agit de répondre à une dizaine de questions posées sur des extraits de texte.
  • Ensuite, c’est la compréhension orale (listening) qui est évaluée. L’épreuve est divisée en deux parties, l’une se base sur des enregistrements type conférence tandis que l’autre sur des conversations.
  • Après cela, l’expression orale (speaking) est évaluée. Il faudra répondre à plusieurs types de questions au moyen du microphone. Deux questions seront davantage générales, on vous demandera de parler d’un endroit, d’une personne ou d’exprimer votre avis personnel. Et 4 autres questions seront en rapport avec un support (audio et/ou texte).
  • Enfin, l’expression écrite (writing) est jugée via la rédaction d’un résumé d’environ 150 mots et d’une petite dissertation de 300 mots.

Le total de ces épreuves donne un score compris entre 0 et 120 points. Chacune d’entre elles est notée sur 30 points. À titre indicatif, obtenir entre 80 et 85 au TOEFL est l’équivalence d’un niveau B2. Toutefois, de nombreux établissements demandent un score minimum de 100 points.

TOEIC ou TOEFL : lequel choisir ?

Comme nous venons de le voir, il n’y a pas qu’une seule différence entre le TOEIC et le TOEFL : déroulement de l’épreuve, scores et thèmes évalués, etc. Pour autant, il n’y a pas un test mieux que l’autre. Tout dépend enfaite de vos objectifs.

  • Passez le TOEFL si vous êtes étudiant et que vous souhaitez intégrer une école de commerce, une école d’ingénieur ou que vous songez effectuer une partie de vos études à l’étranger.
  • Passez le TOEIC si vous êtes étudiant ou professionnel et que votre secteur d’activité est particulièrement porté sur l’international, ou dans le cadre d’un stage à l’étranger.

Le TOEIC et le TOEFL sont différents, et c’est pour cela qu’ils sont également complémentaires. Dans certains cas il peut être intéressant de les passer tous les deux.

 

LES AUTRES ARTICLES

Obtenez notre e-book GRATUIT !

Préparez votre entretien d'embauche en anglais dans les meilleures conditions avec notre e-book GRATUIT vous prodiguant tous les conseils pour réussir votre entrevue !

Commencez votre entrainement aujourd'hui