fbpx
comment avoir l'accent anglais

Avoir l’accent anglais : comment améliorer sa prononciation ?

Publié le : Modifié le :

Comment avoir l’accent anglais ? Voici une question que bons nombres d’apprenants se posent ! Il faut dire qu’en tant que francophone, nous sommes loin d’avoir des facilités pour accentuer correctement les mots et prononcer certains sons. 

Allez, aujourd’hui on vous donne quelques astuces pour ne plus écorcher les oreilles de vos interlocuteurs anglophones !

Avoir l’accent anglais, qu’est-ce que ça signifie ?

L’accent, c’est quoi au juste ?

Dans les faits, on comprend tous ce que « parler avec un accent » signifie. Et d’ailleurs, nul besoin de traverser la Manche ou l’Atlantique pour cela ! Rien qu’en France, il y a foule d’accents différents. 

Mais concrètement, qu’est-ce que ça veut dire « parler avec un accent » ? 

Eh bien, si on se penche sur la définition stricte, on s’aperçoit que l’accent d’une personne dépend fondamentalement de 4 facteurs : 

  1. Le débit : c’est-à-dire la vitesse à laquelle sont enchaînés les mots ;
  2. La prononciation : des lettres et de groupes de lettres ;
  3. L’intonation : le fait d’élever ou de baisser le ton sur une syllabe ; 
  4. Et la prosodie : qui est, en quelque sorte, la musicalité d’une langue. 

Donc, pour parler avec un accent anglais, eh bien il faudrait être attentif à ces quatre points. Ou plutôt deux, car finalement, le débit et la prosodie sont deux choses que vous pourrez acquérir avec le temps. 

Restent l’intonation et la prononciation. Mais à l’occasion de cet article, nous allons nous concentrer exclusivement sur l’aspect prononciation. L’intonation fera sans doute l’objet d’un autre article, car ce sujet est vaste, très vaste ! 

Quoi qu’il en soit, nous allons d’abord répondre à une question fondamentale : qu’est-ce que l’accent anglais ?

C’est quoi au juste « l’accent anglais » ?

Vous le savez, on parle anglais dans de nombreux pays. Et chaque pays a son propre accent ! Alors finalement, qu’est-ce que ça veut dire « avoir l’accent anglais » ? En théorie, pas grand-chose à vrai dire. Mais dans les faits, cela signifie « parler de manière à se faire comprendre par un natif »

La plupart du temps, jusqu’à présent vous jonglez entre l’accent britannique et l’accent américain sans forcément vous en rendre compte. 

Au collège et au lycée, on nous enseigne l’accent britannique. Mais au quotidien, nous sommes davantage exposés à l’accent américain : les acteurs des séries et films en anglais sont souvent américains et les applications type Duolingo sont également calées sur l’accent américain. 

Mais dans tous les cas, choisir votre camp en termes d’accent n’est pertinent que si vous êtes expatrié. Autrement, vous pouvez parfaitement habituer votre oreille à plusieurs accents, pour ainsi teinter votre prononciation d’un mélange de plusieurs accents aussi. 

Quoi qu’il en soit, gardez bien en tête ceci : il n’y a pas UN accent anglais, mais DES accents anglais. Et c’est tellement vrai qu’un Australien et un Britannique peuvent avoir du mal à se comprendre ! 

Alors, ne vous mettez pas trop de pression, car la perfection n’existe pas. L’idée n’est pas d’avoir un accent parfait (puisqu’une telle chose n’existe pas), mais de vous faire comprendre. 

Comment avoir l’accent anglais : 3 sons qu’il faut apprendre à prononcer !

Le son [r] : notre marque de fabrique…

On commence d’ores et déjà avec le son qui nous trahit le plus. Le [r], que l’on prononce en Français en raclant le fond de la gorge, chose qui agresse quelque peu les oreilles de nos interlocuteurs anglophones… 

Alors, voici 3 conseils pour prononcer correctement le son [r] en Anglais : 

  1. Tout d’abord, oubliez complètement le [r] français. Ne cherchez pas à prononcer un [r] comme on le connait, car il s’agit d’un son totalement différentDifficile de vous le transmettre par écrit, c’est un [r] très rond. 
  2. Pour prononcer ce fameux [r], il faut placer la langue au milieu du palais et faire résonner le son. 
  3. Une petite astuce : si le [r] se trouve en fin de mot, vous pouvez allonger le son de la dernière syllabe

Nous parlions un peu plus tôt de la différence entre accent britannique et accent américain. Justement, la différence est assez flagrante au regard du son [r]. En effet, un Britannique aura tendance à prononcer un [r] plutôt effacé, tandis qu’un Américain va l’accentuer davantage. Pour cela, il fera résonner le [r] de manière encore plus « ronde ».

Le [h] : muet en Français, bavard en Anglais

Petite parenthèse sur une autre particularité phonétique typiquement française : le son [h]. Il se prononce dans pratiquement tous les mots en anglais ! Et sa prononciation est assez simple de surcroît puisqu’il s’agit « d’aspirer » le [h]… 

Si ce n’est pas très clair pour vous, imagiez que vous voulez faire de la buée sur une vitre avec votre souffle. C’est en effet un peu le même principe : le son vient du fond de la gorge et reste très subtil. 

Attention, nous avons bien dit dans « pratiquement » tous les mots de la langue anglaise ! Eh oui, car il y a quelques exceptions : hour, honest ou honesty… 

Le son [th] : un son qui n’existe pas en Français

Une fois n’est pas coutume, voici encore un son qui nous donne bien du fil à retordre ! Mais, ne nous blâmons pas, après tout, ce son n’existe pas dans notre langue

Pour bien prononcer le [th], et bien il faut d’abord bien positionner votre langue. Contrairement à ce que nous faisons de manière presque instinctive, celle-ci ne vient pas se placer contre le palais, mais juste sous les dents du haut

Ensuite, et bien cela va dépendre. En effet, il n’y a pas une, mais deux manières de prononcer le son [th] en anglais. Toujours avec la langue collée contre les dents : 

  • On prononce [ze], la langue vibre légèrement. Il ne faut donc pas trop appuyer le bout de votre langue sous vos dents, car le son doit rester « léger ». Exemples: the, this, that, together, etc. 
  • On prononce également, le son [th] en anglais en prononçant le son [ss]. Dans ce cas-là, la langue ne vibre pas, et donc, on pourra l’appuyer de manière un plus prononcée sous les dents… (Attention tout de même aux postillons !) Exemples: think, thousand, three, birthday, etc. 

Alors bien sûr, l’accent anglais ne se résume pas à la prononciation de quelques sons. Mais si vous commencez par vous concentrer sur ces 3 sons, vous ferez déjà beaucoup de progrès. C’est une fois que vous aurez bien incorporé ces bases que vous pourrez peaufiner votre accent. 

Pour aller plus loin, consultez aussi : Écouter de l’anglais pour progresser, les podcasts qui seront vos meilleurs alliés. 

LES AUTRES ARTICLES

Obtenez notre e-book GRATUIT !

Commencez votre entrainement aujourd'hui

Préparez votre entretien d’embauche en anglais dans les meilleures conditions avec notre e-book GRATUIT vous prodiguant tous les conseils pour réussir votre entrevue !

Pour recevoir notre e-book dans votre boite mail :

Obtenez notre e-book GRATUIT !

Commencez votre entrainement aujourd'hui

Préparez votre entretien d’embauche en anglais dans les meilleures conditions avec notre e-book GRATUIT vous prodiguant tous les conseils pour réussir votre entrevue !

Pour recevoir notre e-book dans votre boite mail :

Obtenez notre e-book GRATUIT !

Commencez votre entrainement aujourd'hui

Préparez votre entretien d’embauche en anglais dans les meilleures conditions avec notre e-book GRATUIT vous prodiguant tous les conseils pour réussir votre entrevue !

Pour recevoir notre e-book dans votre boite mail :